La céramique de Grottaglie

La céramique de Grottaglie nait dans le quartier médiévale de la ville qui s’étend dans le ravin de saint George, pratiquement dans le fossé du Château Episcopio.

Un peu d’histoire.

Il se développa en concomitance avec la naissance du village proprement dit en transformant souvent des pressoirs hypogés en ateliers; en dialecte il est appelée “li Camenn’re” (les cheminées).
La céramique de Grottaglie-Castello Episcopio
Grottaglie

La céramique de Grottaglie: les produits.

Les produits principaux de la tradition de G. sont deux. Avant tout une poterie rustique et populaire caractérisée par une palette de vert, ocre, bleu, souvent décoré avec le coquelet. Appartiennent à cette production les terrines, les jarres et le fameux “capasone” (du dialecte capase c’est-à-dire très grand), destiné à contenir le vin ou l’huile. Ensuite nous avons les “Bianchi di Grottaglie” (les céramiques blanches de G.), une production d’élite caractérisée par l’exaltation de la forme à travers l’utilise de l’émail blanc à base d’oxyde d’étain.
Dans presque tous les ateliers nous trouvons deux objets tout à fait typiques de G.: la “pupa la poupée) et le “pumo le bouton, bourgeon). La “pupa” est un objet très bizarre lié à ce qu’on appelle “ius primae noctis” ou “droit du seigneur”, à savoir le droit d’un seigneur féodal, à l’occasion du mariage d’un de ses serfs, de passer la nuit de noce avec l’épouse (du serf); elle représente une femme habillée d’une façon somptueuse mais qui possède le visage d’un homme moustachu.

céramique de Grottaglie

Une histoire bizarre…

Comment cela peut-il se faire? On raconte que au XVIII un vigneron de Martina F. épousa une belle femme de Grottaglie. Pour éviter le “droit du seigneur” il décida de s’habiller en femme pour tromper le feudataire. Il fut bientôt démasqué et dut s’enfuir sur son cheval. On trouve plusieurs versions de pupa: sans moustaches et à la grosse poitrine, à cheval.
Céramique de Grottaglie
Le deuxième objet tout à fait typique est le “pumo” (la pomme). Il se présente comme une grande pomme en différentes couleurs et dimensions et semble inspiré au culte de la déesse romaine Pomona (patronne des fruits). Ce grand bouton est donc un symbole de richesse, de fécondité. Les familles les plus riches se préoccupaient d’y décorer balcons et terrasses et cette tradition continue encore de nos jours.
Angelo TraversoGuide francophone Grottaglie

Pubblicato da Angelo Traverso

Guide touristique francophone Pouilles