La ville de Monte Sant’Angelo

Un bourg, deux patrimoines

La ville de Monte Sant’Angelo, situé à 843 m. d’altitude sur les contreforts au sud du promontoire du Gargano, présente une caractéristique non commune.

La ville de Monte Sant'Angelo
Connue dans le monde entier pour le Sanctuaire de l’archange Saint Michel (Patrimoine Unesco depuis 2011), elle présente sur son territoire une deuxième perle.

La ville de Monte Sant’Angelo: une forêt enchantée

Il s’agit d’une partie de la Foresta Umbra, une forêt dont les hêtraies vétustes sont entrées depuis 2017 dans le patrimoine protégé par l’UNESCO.

Foresta Umbra
Foresta Umbra – Patrimoine UNESCO

La ville de Monte Sant’Angelo: le sanctuaire

Pour les touristes français, un pèlerinage à ce temple a un intérêt particulier. Premièrement, il s’agit évidemment du même culte que l’on célèbre depuis le Moyen âge au Mont Saint-Michel en Normandie. Selon la tradition, le sanctuaire français a été construit sur une pierre provenant de la ville des Pouilles.

Sanctuaire de l'archange Saint Michel
Sanctuaire de l’archange Saint Michel

Ensuite, tous les deux furent bâtis après trois apparitions: en Pouille, la première remonte à l’an 490. Les Lombards, qui à l’époque dominaient le sud de la péninsule, firent de ce lieu leur sanctuaire national et bien vite il devint une étape obligée pour les pèlerins d’Europe et pour les croisés qui se rendaient en Terre Sainte.

La voie Francigène

Les deux sanctuaires étaient enfin reliés par la Via francigena, la voie Francigène en français (litteralement «voie qui vient de France»); c’était un chemin de pèlerinage qui, en passant par la France et la Suisse, reliait Cantorbéry à Rome.

La voie Francigène
La voie Francigène

De Rome partait ensuite la via francigena du sud qui, en passant par Monte Sant’Angelo, reliait la capitale à Bari (où étaient conservées des reliques de Saint Nicolas) et à Brindisi (port d’embarquement pour la Terre Sainte).

Service de guide touristique à Monte Sant’Angelo: Angelo Traverso – cell. +39 3282593030