Saint-Martin de Tours

Il est probablement le saint du Moyen Âge le plus populaire en France, aujourd’hui l’un des quatre saints patrons de la nation.

Mais qui était Martin ?

El_Greco_Saint_MartínNé vers 330 en Pannonie (actuelle Hongrie et Autriche), fils d’un officier romain, à 15 ans il devint chevalier de la garde impériale. A cette phase appartient le célèbre épisode du manteau : devant Amiens, ayant vu un pauvre complètement nu qui demandait la charité, il divisa en deux son manteau militaire et en donna la moitié au déshérité.

Une curiosité. Vous connaissez l’origine du terme chapelle ? Les rois francs firent garder les restes de son manteau, dit «cape», dans un oratoire privé: ensuite tous les oratoires privés furent indiqués avec le terme “chapelle” qui signifie litteralement “le lieu où était exposée la cape”.

Vers l’âge de 20 ans, il reçut le baptême. Il abandonna ensuite la vie militaire et s’installa à Poitiers où il devint prêtre ; aux alentours de Poitiers il a fondé la première communauté monastique en France. Plus tard (371) le peuple de Tours l’acclamat, presque contre sa volonté, évêque de la ville.

La fête de Saint Martin de Tours.

L’onze novembre (jour de sa mort) est la fête de la Saint Martin de Tours. Traditionnellement, cette date est très importante pour le monde agricole ; à ce stade, on fait le bilan de la saison qui vient de s’achever et on conclut les contrats pour la nouvelle saison agraire. Cette période coïncide avec la sortie des premières bouteilles de vin nouveau (beaujolais) ; le tout est résumé par le célèbre proverbe : ” à la Saint Martin chaque moût devient vin “.

Bas relief saint Martin

st.martin-tours

L’été de la Saint-Martin.

C’est une période douce, après les premières gelées de l’automne et juste avant l’hiver ; elle est aléatoire et peut durer de quelques jours à plus d’une semaine, ou ne pas se produire du tout : le proverbe dit : « été de la Saint-Martin, dure trois jours et un brin ». Depuis le succès, en 1975, de la chanson L’été indien, interprétée par le chanteur Joe Dassin, l’expression nord-américaine tend à se substituer à « Été de la Saint-Martin ».

La ville de Martina Franca (Pouilles-Italie) et Saint-Martin de Tours.

basilique Martina Franca

Le culte de St. Martin fut introduit ici probablement par les Anjoux et il devint bientôt le patron de la ville. Le saint donne même le nom au beau bourg des Pouilles.

La Basilique Saint-Martin représente l’apogée de l’architecture rococò à Martina Franca. Elle fut terminée en 1755 après l’abattage de la précédente église romane (dont nous reste seulement la partie inférieure du clocher). L’exterieur est caractérisé par l’imposante façade reposant sur en escalier demi-circulaire. Au centre trône l’élegant groupe scultural en pierre locale représentant saint Martin de Tours qui offre le manteau au Pauvre. L’intérieur, en croix latine, présente une seule nef avec des chappelles latérales. Dans l’aire du sanctuaire, au-dessous d’un arc de triomphe, se dresse le maître-autel. Deux colonnes sur chaque côté encadrent la niche qui abrite la statue en pierre dorée du patron de la ville.

Martina Franca est ensuite candidate à être insérée dans la Via Sancti Martini. Cest un itinéraire qui relie plusieurs villes européennes ou liées à sa vie ou caractérisées par des édifices dédiées à son culte.

Angelo Traverso, visites guidées Martina Franca

Pubblicato da Angelo Traverso

Guide touristique francophone Pouilles